Blog

Nous avons lancé l’impression de notre premier ouvrage !

Chers Amis,

Nous avons lancé l’impression du premier ouvrage que nous publions, Au commencement était le Silence.

Nous sommes heureux de partager avec vous quelques photos des plaques d’impression, ainsi que la maquette de la couverture et de la 4e de couverture. Faites-nous connaître vos impressions !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Imprimerie Henry nous livrera les exemplaires mardi 9 octobre 2018.

L’Imprimerie Henry se trouve en France à Montreuil-sur-Mer et, pour l’année 2018, a été déclarée conforme aux exigences de la marque Imprim’Vert.

Les Ateliers Maurice Dehay, un établissement et service d’aide par le travail (ESAT) qui accueille 120 personnes reconnues travailleurs handicapés, se chargera du collage (l’ouvrage aura une reliure en dos carré collé).

Merci encore pour votre soutien !

La Baraque d’Édition

« Pour moi, l’axiome d’Emerson, que les bons livres remplacent la meilleure université, est resté inébranlablement valable, et je suis toujours persuadé que l’on peut devenir un excellent philosophe, historien, philologue, juriste ou tout ce qu’on voudra, sans avoir mis les pieds à l’université, ni même au lycée. » [Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen, Stefan Zweig]

Campagne: https://www.helloasso.com/associations/la-baraque-d-edition/collectes/la-poesie-au-service-d-une-cause-2
YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=RtZqoeYvmBI

Notre première vidéo !

Une très belle vidéo qu’Antoine a eu la gentillesse de réaliser pour notre campagne de crowdpublishing : https://www.youtube.com/watch?v=RtZqoeYvmBI

Antoine est un des membres fondateurs de La Baraque D’Édition. Nous faisons les choses en famille, entre amis : c’est dans l’ADN de La Baraque d’Édition…

EN UN CLIC, vous pouvez SOUTENIR, à la fois, un projet ÉDITORIAL, un projet LITTÉRAIRE, un projet SOLIDAIRE et… un projet FAIT À LA MAISON ENTRE AMIS…

 

Il y a les rebelles sans cause. Et il y a la poésie au service d’une cause, dont les auteurs et les lecteurs encourent … une peine de liberté à perpétuité … pour incitation à l’entraide.

Campagne:

https://www.helloasso.com/associations/la-baraque-d-edition/collectes/la-poesie-au-service-d-une-cause-2

Facebook : https://www.facebook.com/labaraquededition

Twitter : https://twitter.com/baraquededition

YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=RtZqoeYvmBI

Lancement officiel de la campagne de crowdpublishing pour notre premier projet

Chers amis,

Édition participative – Poésie au service d’une cause – France terre d’asile – La Baraque d’Édition

Le jour J est arrivé !

Jacques et Richard ont commencé cette aventure en août 2015… Et l’aventure de La Baraque d’Édition a commencé au détour d’une conversation en juillet 2017…

Voici le lien de la campagne :

https://www.helloasso.com/associations/la-baraque-d-edition/collectes/la-poesie-au-service-d-une-cause-2

facebook petit

Notre premier projet

Il y a les rebelles sans cause. Et il y a la poésie au service d’une cause, dont les auteurs et les lecteurs encourent … une peine de liberté à perpétuité … pour incitation à l’entraide.

Notre premier projet a une ambition sociale. Il a pour vocation de mettre la poésie au service d’une cause (sans connotation religieuse ou idéologique).

Les auteurs ont souhaité mettre leur recueil de poésie au profit France terre d’asile (une association d’aide aux réfugiés), en faisant appel au mécénat des particuliers par le biais d’une plate-forme de financement participatif.

Comment est né le projet ?

En août 2015, Richard Marimootoo propose à Jacques Noyer de produire avec lui une œuvre poétique à deux voix. L’un proposerait un texte sous forme de poème et l’autre y ferait écho. Jacques accepte en émettant la réserve suivante (qui donne merveilleusement le ton et ouvre ce dialogue poétique) : « N’oublie pas pour autant que mon temps n’est pas infini ».

En juillet 2017, Richard et Antoine Courtecuisse se retrouvent pour parler de leur projet d’écriture respectif. De ces retrouvailles, va naître l’idée de La Baraque d’Édition…

Le recueil de poésie de Jacques et Richard

Leur recueil s’intitule « Au commencement était le Silence ». Il contient une trentaine de textes qui n’ont aucune connotation religieuse ou idéologique, autour de thèmes tels que l’immigration, les réfugiés, le droit du sol, l’enfance, la fraternité mais aussi la peur, le terrorisme, l’égocentrisme et l’inspiration.

Leur recueil, c’est un message de fraternité dans un contexte où l’autre demeure une menace, c’est un message d’espoir et d’espérance malgré les drames que nous vivons, un message que les auteurs transmettent par la poésie car si ces drames peuvent être dits en poésie, c’est qu’ils peuvent être surmontés. Par la poésie, on relance l’existence. Par la poésie, on relance aussi le dialogue, avec l’autre et avec soi-même, car, face à la poésie, on baisse les armes. Elle fait céder les points de résistance. On écoute. On tend la main. On ouvre les bras.

Tous droits réservés – Copyright 2018